Adoration – témoignage d’une paroissienne de Ville d’Avray

Publié le par la paroisse

"C'est Maellys qui m'a ouvert la porte de l'Adoration lors d’une nuit éponyme. Je me souviens du terme amoureux que je n'avais jamais vu que dans sa dimension terrestre.

J'ai toujours aimé les lieux de de prières inter-cultuels comme dans les hôpitaux ou aéroports, dans les aumôneries, ces - souvent - modestes à-côté qui peuvent nous ouvrir à l'infini et l'éternité.

Bref, en Inde, dans la province de Chennai (alias Madras), il y a des chapelles d'Adoration attachées à la majorité des églises. La religion catholique est extrêmement minoritaire mais puissante par sa présence auprès des plus pauvres et des plus riches dans le domaine éducatif, social ou hospitalier.
En Inde du sud, le lieu de culte est inscrit dans le fonctionnement sociétal. Il y a des petits temples, autels et autres lieux de recueillement un peu partout.

Je ne connais pas de plus belles églises que ces humbles chapelles, ouvertes à tous les esprits et tous les cœurs. Ainsi à l'autre bout du monde on peut se recueillir autour du Saint Sacrement et d'abandonner à ses Mystères.

Voilà ce qui m'a tant aidée dans ces chapelles : être accueillie...."

Hélène

Publié dans Prier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article