Est-il possible que Dieu nous aime à ce point ?

Publié le par la paroisse

http://malel.fr/img_galerie/art_sacre/art_sacre10.jpg?PHPSESSID=jo7bv6q05omuu9fen1vi5muut6

 

4 soutiens pour adorer en décembre :

 

 

S’enraciner dans la Parole de Dieu -  Lc 22 19 :

« Prenant du pain, Jésus rendit grâces, il le rompit et le donna à ses apôtres en disant : « ceci est mon corps, donné pour vous, faites ceci en mémoire de moi ».

 

« L’Eucharistie renvoie à la Passion et à la Résurrection mais se situe simultanément en continuité avec l’Incarnation. L’amour qui a poussé le Fils de Dieu à venir corporellement parmi nous l’a poussé à rester corporellement avec nous.

L’Eucharistie est l’action de grâce de Jésus au Père pour notre salut. Dans ce mystère, Jésus s’offre lui-même comme l’Agneau pur et sans tâche, il anticipe et réalise le don de sa personne. Après l’institution de l’Eucharistie scellée sur la croix, dans la mise au tombeau et enfin dans la résurrection, l’humanité est délivrée du mal et réconciliée dans l’amitié avec Dieu. Dans l’eucharistie, Jésus nous montre un amour qui va jusqu’au bout, un amour qui ne connait pas de mesure. »

 

Fortifier notre foi avec le Pape :

« si, en l’enfant que Marie tient dans ses bras, les Mages reconnaissent et adorent celui que les nations  attendaient, nous pouvons aujourd’hui l’adorer dans l’Eucharistie, comme notre Créateur et unique Seigneur et Sauveur ». Benoît XVI

 

Eclairer notre foi avec Le témoignage d’un saint :

« que nul ne mange cette chair à moins qu’il ne l’ait d’abord adorée ». St Augustin

 

Soutenir notre prière :

« Seigneur, donne-moi ta divine douceur,

Toi qui voulus être un petit enfant enveloppé de langes,

Un adolescent soumis à Marie et Joseph,

Un Messie jamais conquérant, un ressuscité dans le secret.

Seigneur donne-moi ta divine douceur,

Toi qui m’as dit : « heureux les doux, ils posséderont la terre. »

Donne-moi de saisir chaque chose avec douceur :

Le téléphone et la valise, la plume et le balai,

Et surtout la main qui se tend vers moi.

Seigneur donne-moi ta divine douceur,

Toi qui as dit : « apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur. »

Donne-moi d’accueillir toute chose avec douceur, le bon et le mauvais,

La joie et la peine, l’encouragement et la critique,

L’instant tel qu’il est

Et surtout l’autre tel qu’il se présente ». Sœur Emmanuelle

Publié dans Prier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article