Prendre le rythme du carême

Publié le par la paroisse

Pendant le carême, rien d’extraordinaire : on n’est pas des héros !
Par contre, il convient tout simplement de prendre un rythme particulier pour bien marquer cette période de bénédictions. Nous sommes ainsi faits que nous avons besoin de rythmes. Pendant le carême, modifiez-les très légèrement, mais résolument ! Par exemple :

  • Chaque jour, dites un des « offices des heures » : Laudes, le matin ; Vêpres, le soir ou Complies, avant d’aller dormir. Vous trouvez ces offices sur Internet ici.
  • Pratiquez un vrai jeûne. (Voir l'article dédié au jeûne) : un vrai jeûne, c’est-à-dire ce qui touche à notre nourriture. Se séparer d’internet, faire un effort de partage, ce n’est pas du jeûne, c’est une vertu de tempérance (précieuse elle aussi !). Le jeûne fait du corps un complice et une aide ; il va vous rappeler que vous devez vous tourner vers Dieu plutôt que vers vous-mêmes, c’est quand même pas mal !
  • Décidez-vous à participer aux propositions de la paroisse :
    • contribuer à la campagne de carême (à partir du 14 mars) ;
    • venir aux laudes à 7 h 30, animées par Renaud Cherel, à l’oratoire du lundi au vendredi (à partir du 2 mars) ;
    • aller une fois par semaine à la messe, en particulier le vendredi à 8 h 30 et le mercredi à 19 h ;
    • prier devant le Saint Sacrement : le mercredi après la messe, le vendredi après la messe.
    • lire un texte biblique de façon suivie. Par exemple Jean, ch. 6 puis ch. 13 à 17. Ce sont des grands discours qui demandent du temps. Photocopiez ces pages et lisez en soulignant, en crayonnant.
    • dans la dernière semaine, lire une des Passions dans un des 4 évangiles ;
    • écouter une Passion chantée, celles de JS Bach.
Prendre le rythme du carême
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article