Visitez notre église

L'église paroissiale saint Nicolas-saint Marc a été construite en 1789-1790. Elle a remplacé une vieille église du XIVème siècle située au coeur de l'ancien village de Ville d'Avray, sur la colline dite du "Monastère" (au-dessus de l'actuelle Poste).

C'est Marc-Antoine Thierry, Premier Valet de chambre de Louis XVI qui, après s'être installé à Ville d'Avray, fit construire l'église actuelle. Les plans furent établis par Darnaudin, Inspecteur des Bâtiments du Roi. La première pierre fut posée le 11 juillet 1789.

L'église est placée sous le double patronage de saint Nicolas et de saint Marc : le premier est le saint patron de l'ancienne église ; le second est celui du seigneur de Ville d'Avray.

Terminée en 1790, l'église ne restera pas longtemps ouverte au culte, car la tourmente révolutionnaire arrive.
Le Curé de l'époque, Monsieur Dugarry, refuse de prêter serment à la Constitution Civile du Clergé. Il est alors remplacé par un prêtre élu.
En 1791, on vend les vases sacrés de la paroisse car la commune a besoin d'argent.
En 1793, le culte catholique est aboli et l'église devient Temple de la Raison. Pendant deux ans, l'église n'est pas entretenue et c'est dans un état lamentable qu'elle est rendue aux catholiques en 1795. On y fait les réparations nécessaires et on y installe même en 1803 les cloches de l'ancienne église de Marnes-la-Coquette détruite en 1793.

Le sculpteur Pradier, habitant de Ville d'Avray, offre à l'église, vers 1840, trois modèles en plâtre de ses oeuvres :
"Saint Louis" (à droite de la porte d'entrée), dont le bronze est à Aigues-Mortes
"Le Mariage de la Vierge" (à droite de l'entrée du choeur), dont le marbre a été exécuté pour l'église de La Madeleine à Paris.
"La Vierge en prière", à droite de l'entrée du transept, dont le marbre se trouve à la cathédrale d'Avignon.

C'est à Rude que nous devons le modèle du "Baptême de notre Seigneur" (à gauche de l'entrée du choeur), dont l'originale est à l'église de La Madeleine.

Un autre artiste célèbre, qui habitait lui aussi à Ville d'Avray, a participé à l'embellissement de l'église.
C'est Camille Corot :
en 1849, il offre son "Saint Jérôme dans le désert" (dans la nef à gauche) puis il entreprend en 1856 la décoration du transept par des fresques : "Adam et Eve chassés du Paradis" (transept droit), "Madeleine au désert" (transept droit), "le Baptême du Christ" (transept gauche), "le Christ au Jardin des Oliviers" (transept gauche).

Un de ses amis, Richomme, peindra "l'Entrée du Christ à Jérusalem" (à gauche au-dessus de la porte de l'escalier de la tribune) et "le Christ portant sa croix" (à droite au-dessus de la chapelle des fonds baptismaux). Ce même Richomme est l'auteur du "Repos de la Sainte Famille pendant la fuite en Egypte" (transept droit, au-dessus de la porte) et de "saint Nicolas apparaissant à des marins battus par la tempête" (transept gauche au-dessus de l'autel).

Enfin, la "Descente de croix" située dans le choeur derrière l'autel est du peintre Cassel. Elle a été donnée à l'église par le Gouvernement de Louis-Philippe.

Merci à tous ceux qui posséderaient des photos des oeuvres exposées dans notre église de bien vouloir nous contacter en cliquant ici .